Le 12 juillet 2018 a eu lieu le premier débat DataTalk, organisé par Numsight à la maison des entrepreneurs dans le 16ème. Retour sur une soirée bien sympathique et riche en enseignement. Le premier thème était sur le Social Media

Social Data, les données issues des réseaux sociaux sont-elles fiables ?

Le premier Datatalk a abordé comme thème les données sur les réseaux sociaux. Comment les marketers intègrent cette nouvelle data au sein de leurs stratégies marketing et surtout pourquoi ?

La fiabilité des données n’est pas à remettre en question. Bien que les derniers événements autour de l’usage des données, qui en a été fait est très largement contestable, les marketers restent toujours très intéressés par une catégorie de données très riche. Il est clair que se passer d’informations sur plus de 2,2 Milliards d’individus dans le monde serait un vrai gâchis pour l’élaboration des stratégies. Ils notent cependant que ce n’est pas la première source qu’ils travaillent au quotidien pour élaborer leurs actions commerciales et marketing. La plus fiable est avant tout celles de leurs bases CRM. Bien travaillée avec une segmentation stratégique adéquate, la data CRM est déjà très riche à exploiter. Mais pour certains secteurs ou industries, la données issues du social média peut se révéler relativement stratégique, pour peu que l’on puisse l’extraire et l’utiliser.

Les Marketers utilisent-ils vraiement la donnée social media dans leurs stratégies marketing ?

Si l’utilisation des réseaux sociaux fait sens pour leurs plans de communication, peu de marketers ont une réelle exploitation des données des réseaux sociaux à des fins de leurs segmentations marketing. La complexité et la volumétrie des données est telle que c’est souvent un sujet pas facile à intégrer. Et pourtant la base, people Based marketing (pas de panel dans ce type de données, puisque l’on peut travailler sur la totalité des effectifs) peut se révéler très intéressante pour identifier des variables afin de mieux qualifier les segments CRM déjà constitués. C’est sur la base de plus de 11 500 critères en moyenne que l’on peut identifier des critères ou des insights à toutes fins utiles pour le plan de communication ou la stratégie marketing. La fraicheur des données issues des réseaux sociaux est largement plus forte que n’importe quelles données de panels traditionnels. C’est donc une opportunité qu’il faut savoir saisir.

Comment les données Social Media peuvent intégrer une segmentation stratégique ?

A première vue, cela semble complexe mais en fait c’est relativement simple de pouvoir intégrer ces données social média. Numsight dispose d’un outil capable d’extraire les données de Facebook et instagram et d’en faire une analyse détaillée en rapport avec la segmentation stratégique de l’annonceur. Une approche parfois empirique mais qui révèle toujours des insights et des indications qui peuvent servir le plan marketing et communication. L’intérêt primordial de Social Data Marketing est aussi de pouvoir réconcilier la segmentation stratégique et sa mise en oeuvre opérationnelle. En effet, la base de taxonomie de Facebook sert à la fois à la partie étude, mais on la retrouve dans Business Manager, l’outil Self-served de la plateforme pour cibler et programmer les campagnes. Ce double usage en font un outil redoutable pour ceux qui veulent déployer une vrai stratégie de ciblage sur la plateforme « reine »du social média.

Et en cadeau, voici une représentation graphique de la soirée Datatalk autour du Social Data Marketing

numsight-Datatalk-social-data-marketing
Représentation graphique des débats de la première soirée DataTalk

Alors, si vous avez raté le débat le 12 juillet dernier, nous vous donnons rendez-vous le 5 octobre octobre pour aborder de nouveaux sujets autour de la data : en particulier le CMP (Consumer Management platform) un enjeu stratégique pour la conversion.

A très vite.